Liberté sexuelle en argentine

Allez hop un petit article un peu chaud, ouh yeah sortez les enfants c´est partis! Il en faut aussi pour tous les goûts! Bon depuis la fin de la didacture militaire en 1983 les argentines ont alors adoptées une liberté sexuelle tres tres forte, en gros ici les flles ont beaucoup moins de complexes et de tabous que nos chers demoiselles occiedentales (et c´est vrai pour les gars aussi)!

Donc en résumé, vous allez être choqué (ou pas) de leurs tenues qui peuvent paraître un poil vulgaire! Pour être clair, les shorts très très courts sont la tenue la plus courantes avec des hauts très sérrés et bien décolletés. Le string bien-sur est la norme des sous-vêtements même si celui ci se voit sous les pantallons bien colant (quand je dis collant c´est extra collant) et autre legging! Sur la plage le string est tout aussi présent pour le plus grand plaisir des yeux! Bon attention le sting se portent tout aussi bien par les filles de 15 ans que de la dame de 70 ans voir même plus pour ces dernières pour la plage!

Enfin, dites vous que les filles sont très directs ici (surtout si vous venez comme moi de france, elles adorent les français!) et comme je disais avec beaucoup moins de tabous et de complexes (et c’est pas plus mal!!) donc vous pouvez vite être amener à parler de sexe et de sujet bien perssonnel très rapidement; va falloir apprendre à vous lacher!! Pour info les préservatifs se trouvents très facilement dans n’importe quelle shop.

Vous voulez des photos bande de pervers ben cette fois va falloir jouer de limagination ou aller chercher sur google bande de coquins!!

Publicités

Chaco et Corrientes

Alors après avoir été voir le frangin je décide de partir en bus vers le nord-est argentins et la zone dites du chaco et de corrientes! Je prend le bus le 2 avril sur cordoba et arrive le lendemain sous une chaleur étouffante et bien humide au chaco!

Resistencia est la capitale de la région du Chaco, ville sans grands intérêts à part pour ses sculptures car c’est la capitale des sculpture à cause d’un festival de sculpture qui a lieu tous les 2 ans que je compte faire en juillet en revenant dans les environs!! Par contre resistencia est la porte d’entrée à une zone que l’on appel le chaco impénétrable, cette zone est très désertique et très peu d’accès à l’eau avec beaucoup de végétation avec dénorme piquant d’où le nom d’impénétrable! On trouve dans ses régions les villages les plus originaux avec les indiens originaux locaux des guaranis; poca et autres! Arriver ici j’arrive à prendre contact avec une personne du gourvenement pour partir avec le camion de la santé publique pendant 3 semaines et faire les villages du chaco impénétrable mais suite à de fortes pluies le voyage est annulé! Je décide cependant de rester dans les environs pour visiter quelques parcs et réserves naturelles dont une près de resistencia à colonia benitez! Pour info vous trouverez dexcellent bar a resistencia dont le carpo (bar rock que jai adorer)!

Je pars aussi pour la ville voisine de l’autre côté du fleuve le rio parana, la jolie ville de corrientes! Corrientes a beaucoup plus de charme, c’est la plus vieille ville d’argentine et possède une architecture typique du début coloniale avec ses grands batiments à balcons et beaucoup de sculptures murales qui retrace l’histoire des environs! De corrientes c’est le point de départ pour le parc esteros del ibera, lieu mythique en argentine pour sa faune et flore! Mais que malheureusement  je ne pourrais pas aller voir a cause des inondations!!

Voici une série de photos des environs :

et quelques photos corrientes et resistencia :

Quelques photos des muralles de corrientes et sculpture de resistencia :

Au final j´ai vraiment aimé la ville de corrientes, j´ai aussi commencé les intervencions dans les écoles mais je vous en parlerais dans un prochain article. J´ai aussi pu assister á quelques concerts de musique locale : Le chamamé. Un mélange de musique de l´est avec accordéon et de musique locale guarani, emprunt de mélancolie et de rythme bien ennivrant! Je n´ai pas pu filmer correctement un concert mais je vais essayer de vous mettre un lien des que possible!

Rosario

Allez un petit article sur la ville de rosario en Argentine! Pour vous expliquer rapidement,  le 28 mars 2016 je décide de repartir en stop jusque cordoba afin de faire une surprise à mon frangin pour son anniv. Le trajet en stop me fait passer par rosario, j’en profite donc pour y faire une petite escale de 3 jours afin de visiter un peu la ville!

La ville a été fondé vers 1720 et devint rqpidement la ville la plus puissante économiquement de la province de Santa Fe mais elle n’obtiendra jamais le statut de la capitale de la province qui revient à la ville de Santa Fe (ah oui ici beaucoup de province porte le nom de leur capitale!). Début du 20ème siècle la ville compte plus d’habitant que la capitale du pays et se fait appelé le « chicago argentino » dù aux échanges avec le Chicago Mercantile Exchange mais vers les années 60 la ville entama son déclin. Actuellement Rosario est la 3ème ville du pays après Cordoba.

Voici pour la petite histoire, pour ma part je suis tombé un peu sous le charme de cette ville, je suis pourtant pas un fan des villes en générale et en particulier les grosses villes (Je n’aime pas buenos aires ou santiago du chili par exemple!). Mais là je dois avouer que j’ai aimer me balader dans le centre qui compte beaucoup de batiments d’architecture du début 20ème, la rambla est juste magnifique avec la vue sur le rio parana et les iles! J’ai trouvé les gens très accueillants et sympathique (malgré une réputation d’une ville assez dangereuse), avec une activité culturelle écclectique. Bref j’ai vraiment aimer la ville et j’espère y remettre les pieds pendant mon voyage!

Quelques petites photos :

 

Pour info c’est à rosario qu’est né che Guevarra ainsi que le drapeau du pays par le général belgrano. On trouve un mémorial du drapeau car les rosareonos sont très fiers de leurs villes et de l’histoire de la ville!!

Le festival de la peperina à Cabalango

Ouh yeah, j’inaugure cette partie avec un grand plaisir. C’est l’un des buts et je veux que les internautes participent aussi lors de mon périple. J’ai été agréablement surpris la semaine dernière en regardant ma boîte mail de voir que l’on me demandait d’aller voir un festival de gaucho près de là où je suis en ce moment! Donc ni une ni deux, j’embarque mon vélo, la tente et les sacoches car cela va me permettre de tester le vélo en même temps!

Alors le festival se situe à Cabalango, à environ 10 km de Carlos Paz, petite ville estivale avec une rivière bien importante ou pas mel de monde se baigne la journée. Le festival en est à sa 8ème édition et se déroule le 3e week-end de janvier.

On y trouve des buffets et stand de nourriture typique comme l’Asado; le Locro (sorte de bouilli avec des haricots et viande de cochon). Un défilé de gaucho que malheureusement j’ai raté à cause d’une bière un peu trop longue à boire au camping avec des argentins! Et enfin la musique typique de gaucho comme la chacarera, La Gato et Le pericon. Ces differentes danse si j’ai bien compris se danse en face à face avec des foulards ou en serrant les poignées. Voici quelques vidéos prisent lors de ce festival:

Au final, un bon petit festival bien local qui m’a permis de découvrir les danses et folklores gaucho. Pour info, les vidéos sont réalisées avec mon téléphone (Xpéria m2), la qualité n’est pas forcément optimale! Et merci à Caroline pour linfo

Sur la route de la pampa, de cordoba à Colon

Allez cette fois c’est le grand départ avec fifi la bicy, le vélo est prêt, la tente est là donc c’est partis!! La route sera direct de carlos paz à colon en passant par santa fe et parana, j’ai donc pris la ruta 19 et la 18!

12754876_1152561411435346_913153168_o
Et c’est partis pour plus de 600km, à travers la pampa!

Donc tout d’abord de carlos paz à cordoba, une petite 30aine de km sur la route qui longe l’autoroute, la collectora (à Carlos paz, au bout de la ville au niveau de la station ypf prendre la route qui longe la station puis première à gauche). Arriver à Cordoba, je prend alors la ruta 19 qui traverse la pampa pour rejoindre l’ouest de l’argentine!

Alors que dire de la ruta 19, ben pas grand chose à dire!! On à affaire à une bonne nationale où le trafic est complètement ouf! Les camions vous rasant à 50cm du vélo, les voitures ne sont pas mieux et roulent à toute vitesse! Malheureusement pour vous, ben vous n’avez pas le choix car ya pas d’autre route jusque Santa Fe! A la rigueur de temps en temps vous pourrez prendre le chemin de terre qui longe la nationale mais cela devient vite pénible (présence de beaucoup d’eau et on roule bien moins vite!), heureusement après San Francisco ça devient une autovista (une sorte de 4 voie) donc les voitures pourront vous doubler sans trop vous frôler! Niveau paysage, vous entrez en plein dans la pampa du nord donc attendez vous à en prendre plein la vue, du champs, du champs, du champs, ah une maison, et du champs!! Bienvenues chez géant vert et monsanto! Vous vouliez de la campagne bien plate et bien rectiligne, là vous serez servis! Niveau relief on peut pas faire plus plat et plus monotone pendant 350km, vous aurez le même paysage avec tous les 20 km env un petit village histoire de changer un peu!

Pour compagnie, vous aurez le droit à des hordes de libellules et oh joie de moustiques! Et oui, la région est remplit de marai ou de zones d’eaux! Donc, vous allez bouffer du moustique comme jamais vous en avez bouffer, sérieusement j’ai fait un voyage de 4 mois en inde pendant la mousson et ben ici j’ai été bien plus bouffer que la bàs! Imaginer qu’à chaque arrêt/petite pause une armada d’au moins 20 moustiques viennent vous bouffer tel des vampires affamés! Donc seule solution, le répulsif à moustique bien chimique et bien toxique! Autre petits inconvénients pour moi, la chaleur est juste pesante un truc de malade! Comme je fais ce trajet en plein été avec ses 40-45deg en vélo c’est pas facile du tout!

Bref, avec vos nouveaux compagnons de route ils faut aussi songer à trouver où dormir! C’est bien joli la pampa mais pour dormir ben faut bien gérer son coup car vous trouverez que de temps en temps un petit coin d’arbre pour planter votre tente sans devoir mettre les pieds dans l’eau!

DCIM102GOPRO
Petit coin d’arbre à 25m de la route, ça fait l’affaire!

Sinon autre solution, vous arrêtez dans les quelques villages que vous trouverez pour demander aux gens un petit coin de pelouse! D’ailleurs dans le petit village « La Francia » dirigez vous vers le fond du village à la station service, derrière vous trouverez un petit bois qui sera parfait pour planter la tente!

DCIM102GOPRO
Le petit village La Francia créer par des français (si; si je vous jure!)

Arriver sur San Francisco (petite ville tranquille d’étape!), vous pourrez enfin trouver une connexion internet avec ordi (vous inquietez pas pour ceux qui sont équipés, vous trouverez des connexions wifi à chaque village) sinon aller à la bibliothèque de San Francisco pour un accès gratuit au net! Ensuite de San Francisco jusque Santa Fe ben on reprend la même chose! Ya des moments où j’avais l’impression de rouler en boucle tellement le décor est tout le temps le même, t’as l’impression que le champs n’en finis jamais sur des km et des km! Heureusement que les gens rencontrés sont juste magnifique, c’est un peu ça la force de l’argentine aussi! Ce sont ses habitants, ils sont si généreux et accueillants! N’hésitez pas à vous arrétez dans les stations services que vous verrez et partager un petit maté avec le serveur de la station ou un routier! Vous ferez de vrais rencontres et vous pourrez parler de la culture du coin, de musique, de la corruption politique!!

Revenons en à la route! Après vous êtes bien marrer avec vos compagnons les moustiques, vous avoir gratter jusqu’au sang et vu tellement chqmps de mais que vous en rêverez encore pendant 1 semaine! Vous voilà arriver à Santa Fé capitale de la province du même nom, une ville d’environ 500.000 habitants au style très coloniale! Vous pourrez d’aiileurs trouver un cyber (j’ai galérer pendant plus d’1h30 à trouver un cyber quand même!) dans le centre commercial shopping recoleta!

DCIM102GOPRO
Entrée de la Santa fé et le rio parana
DCIM102GOPRO
Maison gouvernementale à Santa Fé

La ville est assez sympa à visiter et bien ani,er le soir surtout dans le quartier de la recoleta où les étudiants se réunissent dans les bars faire la chouille jusque pas d’heures! Sinon, vous pouvez aller vous balader au bord du Rio parana qui donne un certains charme à la ville qui m’a fait penser à la marche des anglais à Nice!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après Santa-Fé direction la ville voisine de l’autre côté du rio parana, la ville de Parana! Pour cela vous devrez empruntez le tunnel Raùl Uranga (le plus grand tunnel d’amérique du sud) long de 3km, pour info on ne peut pas le prendre en vélo, pour cela demander aux cabines qu’on vous emmène avec la camionette de service (gratuit!).

Parana est la capitale de la province « entre 2 rios », c’est une ville vraiment très agréable et d’une tranquilité déconcertante! On se dit même que ce n’est pas une grande ville! Le bord du rio est rempli de parc où il est si bon de flaner puis le centre de la ville sur un promontoire est vraiment tout aussi agréable à arpenter! Une rue principale piétonnière avec ses quelques magasins rejoint la place principale et une cathédrale d’architecture baroque! Vous pourrez quelques petits musée gratuits plutôt sympa dont le ,usée des beaux arts ou le plus de sciences naturelles, je déconseille le musée d’histoire de entre 2 rios qui n’apporte vraiment rien de spécial.

Après cette halte bien sympatique sur parana j’ai repris le vélo pour foncer en direction de Villaguay, 160km en 2 jours et cette fois le paysage change un peu! Déjà on rentre sur une route avec moins de trafic, un peu plus vallonés ce qui me va à ravir au final, moins de champs mais toujours autant de marais! Vous trouverez très peu de village mais il y aura toujours une petite maison, église, arrêt de bus pour vous donner un peu d’ombre ou vous apporter de l’eau! D’aileurs pour dormir à la station service de Las Tunas vous trouverez un petit coin d’herbe pour poser une tente! Bon par contre, vous aurez toujours autant de moustique à venir vous tenir compagnie, qu’est ce que vous croyer de la chair fraiche ils vont pas vous lacher comme ça!

 

Arriver ensuite à Villaguay, petite ville sans trop d’intérêt mais qui m’a permi de me reposer un peu avec un hotêl à seulement 100 pesos la nuit (6€) on ne refuse pas! L’hôtel est le continental sur la rue mittre à côté d’une petite église, vous aurez droità une petite chambre avec lit simple et lavabo, salle de bain spartiate commune mais vu le prix on va pas refuser!! Là je devais repartir dès le lendemain mais une tempête m’a obliger à décaler le départ d’une journée!!

Ensuite direction Colon à la frontière avec l’Uruguay, c’est l’un des 3 passages possible pour accéder en Uruguay de l’Argentine! Colon est une ville qui a été fondé par le général Urquiza, un des personnages historique de l’histoire d’argentine (Promis dès que j’aurais la motivation je vous ferais un petit topo de l’histoire de l’argentine!), ce général étant aussi un franc-maçon et ai,ant tout particulièrtement Christophe colomb il donna ainsi la ville Colon! C’est une agréable ville frontalière où les argentins et en particulier ceux des grandes villes aiment venir y passer leurs vacances, on trouve ainsi envrion 10km de plage ainsi que des termes. On compte pas mal de termes dans la région, dù à des puits de 1500m de profondeur pour l’exploitation aquifère, voici quelques photos de la ville :

Tout proche de la ville de Colon, vous trouverez le magnifique parc national El palmar. Voir l’article sur le parc, ici. Après Colon, direction le pont international General José Gervasio Artiga et la frontière avec l’Uriguay! La suite du voyage dans la partie Uruguay!!

DCIM102GOPRO

Parc El Palmar à Colon

Suite à plusieurs discussions et conseils, j’ai voulu aller voir de plus près ce parc national qui se situe à environ 50 km de la ville de Colon!

Ce parc de 8000 km² a été créé en 1965 afin de sauvegarder les dernières forêts et les espaces de palmiers yatay qui peuplés à l’origine une grande partie de la région du nord est de l’argentine; de l’uruguay et de l’ouest du brésil. Malheureusement avec la déforestation en amérique du sud et l’agriculture il en reste très peu! Le parc donne ainsi un apperçut magnifique d’une palmeraie. Voici quelques photos et une vidéo du parc :

L’entrée de ce parc revient à 120$Ar pour les étrangers, pour y accéder vous pouvez venir avec un bus de Colon. Pour ma part, j’ai visité le parc avec mon vélo. Il est conseiller d’arriver très tôt le matin pour voir un maximum de la faune local, on peut ainsi observer une multitude d’oiseaux colorés, des biches de la pampa ce qui est assez rare mais j’ai réussit en m’enfonçant un peu dans les sentiers du parc, des chats sauvages (vu de loin sur la route), des papillons énorme que j’ai pas réussit à photographier et surtout des Capybara qui sont les plus gros rongeurs au monde. Vous en verrez très souvenet en bord des sentiers (ne soyez pas surpris de leurs hurlement bien typique quand ils ont peur!) Vous pourrez aussi voir des iguanes mais j’ai pas réussit à en voir pour ma part!

DCIM102GOPRO
Capybara en bord d’un chemin du parc.

Au bout du parc vous trouverez un restaurant, camping et centre d’nformation ainsi qu’une petite plage en bord du Rio Uruguay qui fait vraiment du bien après une bonne journée de balade! Je vous conseille aussi de faire les sentiers piétons dont le grand qui relie le mirador el palmar à celui de la glorieta. Vous serez ainsi complètement isolé et entouré de la nature du parc! Juste magnifique (attention à pas perdre le sentier et les balises, expérience vécu en voulant aller voir de plus près un petit groupe de biche de la pampa je me suis retrouvé paumer en plein dans le parc sans savoir où aller j’ai donc suivi la rivière pour revenir un peu en arrière et retrouver le chemin!!)

Donc au final un magnifique parc à voir, une jolie nature et peu de touristes donc parfait pour admirer le paysage et la faune!

 

Les 7 cascadas à La Falda

Suite à une erreur de bus lors d’un retour de cordoba, me voilà arriver dans la ville de La Falda! Bon ben comme j’avais un peu de temps, j’en ai profiter pour aller me balader dans le coin. La ville en elle-même ne présente rien d’intéressant mais d’après plusieurs personnes du coin on me conseille d’aller aux « 7 cascadas ».

Niune ni deux, je fout mon sac en consigne dans un bar de la gare routière et je décolle de la gare routière à pied, vous pouvez faire le trajet avec le bus mais j’ai toujours préféré marcher un peu. En suivant l’avenue Italia vous arriverez au bord du lac en 45min de marche à peine. Pour info, avant d’arriver au lac prenez le chemin à gauche « direction l’embargo » pour ainsi longer le lac par un petit chemin et être tranquille.

DCIM102GOPRO
Lac de La Falda

Arriver au bout du chemin, vous tomberez sur un rond point, prendre alors à gauche. Vous arriverez sur l’entrée parking du complexe aquatique « 7 cascadas », normalement on doit payer pour entrée, moi j’ai juste attendu quelques voitures et je me suis faufiler à côté des voitures! Le parc est en fait un gros complexe aquatique avec 2-3 piscine, des stands de bouffe et souvenirs de partout et en fond de paysage les 7 cascades dans leurs écrins naturels!

DCIM102GOPRODCIM102GOPRO

DCIM102GOPRO

 

Comme on peut le voir sur les photos, bequcoup trop de monde sont présent pour moi! Certes les cascades sont belles mais la masse de gens en fait perdre son charme! J’ai largement préféré aller à la cascade chorillos qui est beaucoup plus sauvage et authentique!

Saints en argentine!

Allez un petit article rapido pour vous expliquer ce qu’est donc que c’est statue que vous verrez sur la route en argentine avec souvent des bouteilles d’eaux remplis ou des tissus rouge!

Pour la première il s’agit de la difunta correa, à l’époque des première guerres civiles en 1840 une femme (deolinda correa) aurait suivit à pied son ,ari soldat deloin avec leur bébé, à bout de souffle on l’aurait retrouvé morte avec son bébé vivant qui été en train de téter le sein de sa mère, maintenant les gens offre souvent une bouteille d’eau au pied de ses petites statues pour étancher sa soif!

L’autre est lié au gauchito gil, qui est un peu leur robin des bois! Gil qui refusa de rentrer dans l’armée fédérale déserta, ils errèrent alors dans la campagne en volant du bétail à de riches propriétaires pour le partager avec la population locale qui, en retour, leur offrait gites et nourritures. Il devint un saint en révélant à son bourreau (lors de son éxécution) que son fils était gravement malade et que s’il l’enterrait (le corps de gil, d’habitude le corps des déserteurs n’était pas enterrait), son enfant guérirait! Ce qui arriva! Depuis les gens lui vout un culte surtout les routiers!

Transport en argentine

Un petit article pour vous parler rapido du transport en argentine, alors déjà faut se rendre compte que l’argentine est un pays immense (environ 6-7 fois la taille de la france), et qu’il n’y a que 50 millions d’habitants (sachant que buenos aires en compte déjà 14 millions). Les distances entre les villes sont donc très grande!! Niveau chemin de fer, malgré un début prometteur en terme de train l’argentine a abandonné ce type de transport. On trouve juste quelques trains autour de cordoba, buenos aires et salta (le train touristique « tren de los nubes » qui sillonent les andes dans un paysage magnifique).

J’ai testé le train entre cordoba et la ville de cosquin, trajet de 2h30 au lieu d’1h en bus, par contre le paysage est magnifique et le tarif est plus que économique (5$ au lieu de 45 en bus!!).

Ici le mode de transport principale est le bus! L’argentine s’est fait une spécialité du bus, on trouve des bus pour toutes les destinations à des prix abordable bien que l’inflation soit passé par là! Chaque ville dispose d’un terminal plus ou moins grand où vous trouverez des boutiques de chaque compagnies qui opèrent (n’hésitez pas à comparer les prix!) Plusieurs niveaux de conforts sont proposés allant du siège classique à la classe cama avec siège en cuir totalement inclinable, plateaux repas… La classe semi cama équivaut aux classes éco en avion avec des sièges inclinable à 60deg et plateaux repas!

Les temps de trajet reste bien sur très long (compter 16h de bus pour un trajet buenos-aires à iguazu) mais le confort des bus vous permet de se reposer et les voyages se faisant beaucoup de nuit vous économiserez une nuit d’hotel comme ça! Prévoyer une petite pièce pour la personne qui s’occupe des bagages dans les terminaux de bus.

Argent en argentine

Attention, en argentine l’économie et le coût de la vie est très fluctuant! Depuis début décembre 2015 et l’élection du nouveau président de droite (voir d’extrême droite selon certains argentins!) le taux actuel a bien changer. Avant l’élection le taux officiel était d’1€ pour 10 $Ar et il y avait un taux non officiel que l’on trouvait au marché noir appelé taux bleu de 1€ pour 15 $Ar, cependant depuis l’élection le taux officiel a bien aug,enter et maintenant il est d’environ 1€ pour 16 $Ar!

Il faut savoir que le coût de la vie ici peut-être inférieure (de 25 à 50%) à celui de la france si l’on fait attention à ce que l’on achète. En gros, pour manger et la vie courante les prix sont moins cher par contre pour tout ce qui est l’électronique, les objets un peu technique (vélo, tente, voiture….) là les prix flambent grave et dépasse largement ceux de france (de 3 à 5 fois le prix français!!) donc attention à vos achats et pensez pas gagner des sous en voulant acheter votre téléphone ou ordinateur ici!!

Je ne vais pas vous donner des exmples de prix car ils sont très fluctuant ici, et donc quand vous viendrez ici ils seront déjà différents, cependant n’hésitez pas à me demander des infos de prix que je pourrais vous donner en temps réel!