Parque Beto carrero world

Un ptit article sur le parc d’attraction du beto carrero world! Le plus grand parc d’attraction d’amérique du sud qui se situe dans le sud du brésil à Penha à environ 200km de florianopolis! Lors de mon anniversaire comme l’entrée était gratuite j’ai décidé de partir là bas en covoiturage. Sinon l’entrée coûte environ 40e mais cela dèpend de la période. Pour ma part, j’y suis allé en période creuse (juillet) et un lundi donc c’était très calme donc pas plus mal car au moins je me suis pas taper trop de file d’attente!

Le parc présente plusieurs partie comme un coin pirate, un coin extrème avec toutes les grosses montagne russe… D’ailleurs les montagnes russes sont plutôt pas mal mais pas très nombreuses, env 7 à faire. Le jour où j’y suis allé 2 été fermés mais j’ai pu testé la plus grande la free fall, une montagne russe inversée bien sympa!

Sinon vous avez plusieurs petites attraction plutôt sympa et plusieurs show à voir, je conseil le show fast and furious! La parti madagascar tirée du dessin-animée est sympa à faire aussi. Une grosse journée à 2 jours suffit largement pour faire le parc! Le parc peut-être sympa à faire si vous passez par là et que vous avez un peu de temps en rab ou comme moi c’est votre anniversaire car c’est gratuit. Cependant je dois avouer que le parc ne casse pas non-plus 3 pattes à un canard, sympa mais sans plus, à part la montagne russe inversé qui vraiment vaut le coup!!

Comme dhab une petite vidéo lors de ma visite (bon désolé elle a été faite avec mon téléphone!!)

Publicités

A la découverte de floripa

Bon alors après avoir fais mon petit bout de chemin de porto-alegre jusqu’ici je décide d’y rester quelques temps pour bien en profiter. Visiter à fond l’ile et surtout tenter de trouver un petit boulot pendant la période estival ici!! Bon malheureusement je dois avouer que tout ne s’est pas passer comme prévu (Voir vraiment pas du tout comme prévu!) et que trouver un taff a été bien plus galère (pour faire simple ça été quand même bien la merde!) que prévu! Mais bon c’est pas ça qui m’a décourager et je suis quand même rester sur l’île pendant l’été, à l’heure où j’écris ces lignes (07/03/17) je suis encore sur l’île d’ailleurs l’article sera surement remis à jours plus tard et pour cette fois vous n’aurez pas le droit à une petite vidéo récap tout de suite, j’attend de finir complètement les endroits que je veux faire ici avant de monter la vidéo!

En attendant je vais vous faire un petit récap avec une carte comme j’avais fait à l’époque pour montévidéo. Tout d’abord un peu d’histoire et de géographie, et oui désolé les cancres au fond de la classe! En gros florianopolis est la capitale de l’état du sud du brésil santa catarina située sur l’ile santa catarina mais tout le monde appel l’ile de floripa ou l’ile de florianopolis! La ville comprend environ 400.000 habitants et comprend plusieurs quartiers répartis sur toute l’ile (oui c’est bien des quartiers et non des villes distinctes!). L’ile était habitée par des indiens guarani avant la colonisation, on en trouve encore quelques communautés surtout vers le sud de l’ile puis la ville a été fondée en 1675. Floripa est une des villes les plus safe du brésil et assez riches dans son ensemble surtout dans le nord de l’ile avec son quartier très très chic de jureré! Niveau climat et relief on a affaire a une ancienne ile volcanique donc vous aurez le droit a pas mal de belles collines (que l’on appelle morro ici), le climat est subtropical humide donc assez chaud mais pas trop (on reste entre les 25-35 l’été) avec quand même pas mal de pluie toute l’année (voir un peu plus pendant l’été ce qui permet de se rafraichir un peu!)

Bon allez place à la visite de l’ile, suivez le guide :

carte floripa edit

Alors après avoir visité garopaba et ses belles plages je reprend le vélo jusque floripa et j’arrive dans ce qu’on appel le centre (1 sur la carte) en gros le coeur de la ville, on y accède par un pont (pour info vous trouverez une piste cyclable en dessous du pont). Le centre de floripa est assez sympa a s’y balader avec son mercado publico, la place XV de novembro et tout le quartier autour, mais le plus sympa est d’aller se promener sur la berra mar en gros l’avenue qui longe la côte, là vous aurez une piste cyclable bien sympa et vous croiserez tous les sportifs du coin ainsi que les gens venant boire le chimarao (le maté local)! Un petit parc sympa que j’aime aller me balader et y faire la sieste quand je passe à côté est le parc municipale corrego grande pas très loin de l’université (pour info vous y trouverez un accè wifi gratos!) Bon niveau musée comme d’hab vous attendez pas à des trucs de fou, un musée d’art à la rigueur qui vous occupera une petite heure en prenant son temps et un musée de la ville mais bon tout cela ne cassera pas 3 pattes à un canard!

Attention suite à un soucis de manip, bug ou autre conspiration chinoise, quasi tout l’aticle a été supprimé donc je dois me remotiver à tout refaire!!! J’espère d’ici peu!!!

En route pour l’Oktoberfest brésilien

Alors que se passe t’il pour solilatina? C’est vrai que ça fait un petit temps que j’ai pas posté donc alors après être arrivé sur florianopolis et visiter l’île pendant 2 semaines je décide d’y rester pour toute la période de l’été pour trouver un petit boulot et profiter du coin!! Mais en attendant vraiment la saison je décide de reprendre un peu la route pour aller rejoindre la ville de Blumeneau à environ 140km d’ici pour aller assiter à l’oktoberfest brésilien!!

Car oui on trouve l’oktoberfest un peu partout dans le monde et en amérique du sud le plus grand est celui de blumeneau. D’après plusieurs personnes ce serait le second au monde après Munich!

Alors avant d’arrivé sur blumeneau j’embarque par la route trans-balnéaire (Toujours la fameuse 4 voie BR 101, donc attention aux camions et voitures) en passant par plusieurs villes balnéaire plus ou moins sympa mention spéciale à la côte verte entre itapema et le balneario camborio qui est l’une des villes avec la plus grosse densité de gratte ciel du brésil (Faut bien s’imaginer qu’elle passe de 80.000 habitants à plus d’1 millions pendant l’été!)

img-20161027-wa00001

Je fais escale sur Itajai puis je reprend la route pour rejoindre blumeneau avec une route nickel et un trajet qui se fait super bien, une ville qui m’a fait marrer sur ce trajet c’est Ilhota la capitale de la lingerie et des maillos de bains du brésil! C’est un truc de fou, une petite ville qui doit faire à tout casser 5000 habitants mais qui compte une centaine de magasins de sous-vêtements! Sans mentir, au retour je me suis amusé à les compter et juste sur la route principale (qui doit faire 3-4 km de long grand max et encore) j’en ai compter exactement 96 magasins, donc si vous voulez acheter un string brésilien ou autre petites lingeries vous trouverez votre bonheur là-bas!

Bon après ce petit trajet me voila débarquer sur blumeneau, la fameuse ville allemande du sud du brésil car par ici on a beaucoup de villes fondées par des allemands et d’ailleurs il ya beaucoup d’ex nazi qui ont fuit après la seconde guerre par ici (oui oui OSS117 avait raison!). Bref je rejoint mon hôte qui va m’accueillir pour 3 jours et j’en profite pour me balader un peu dans la ville. On remarque tout de suite l’inspiration allemande au niveau de l’architecture et pendant l’oktoberfest là cest recouvert de drapeau et bien sur les gens sont tous en costume traditionnel!

l’Oktoberfest en lui même se passe dans un coin de la ville un peu à l’ouest qui est dédier pour cela, la villa germanica. En gros c’est une sorte de gros parc d’exposition avec un mini village allemand reconstitué qui comprend que des boutiques de souvenir, des bars et des restaurants! La partie village est ouverte toute l’année mais le parc lui sert juste pour le festival qui dure quand même quasi 3 semaines! Ouvert tous les soirs avec des groupes de musiques traditionnel, le prix d’entrée varie entre 10 real à 40 réals les samedi soirs (moitié prix si vous êtes déguiser et gratuit pour certains soirs!). La bière dans tout ça vous me direz car oui l’oktoberfest c’est avant tout la fête de la bière!! Bon alors vous attendez pas à de la super bière comme on peut avoir en allemagne mais au moins elle est en pression et il ya quand même pas mal de sorte, le prix varie de 7 à 10 reals pour une choppe de 400ml.

Comme dit plus haut vous aurez aussi des groupes de musiques à jouer tous les soirs sur les différentes scènes (4 au total). Petits hic c’est que les groupes repassent plusieurs soirs de suite donc atendez vous à écouter la même musique de temps en temps et à vous la foutre dans le crane pour plusieurs semaines!!! Bon au final loktoberfest me laisse sur un avis assez mitigé, oui c’est bien sympa, les gens sont vraiment cool et ya une bonne ambiance. Beaucoup de monde voir un peu trop certains soirs et beaucoup de bière ce qui est cool!! Par contre faut bien se rendre compte et moi c’est un peu le gros point noir c’est que c’est très commercial. Alors oui la ville cherche à faire passer ça pour une fête traditionnel en mode histoire. Le hic c’est que le bréseil est un pays relativement jeune avec peu dhistoire authentique (A part la cultue indienne qui est malheureusement, ici c’est plus la culture américaine ou europénne qui plait!!)  donc on le ressent que c’est une copie de ce qui se passe en allemagne. Une sorte d’ersatz commercial! De plus, l’oktoberfest de blumeneau a été créé à en 1984 pour relancer l’économie de la ville et ramener de l’argent ce qui se ressent quand même pas mal!! Mais bon c’est quand même sympa d’aller y faire un tour rien que pour senfiler une pression en regardant les brésiliennes en costumes bavarois!!

Bon après avoir bien profiter de blumeneau pendant une semaine je repars sur la même route que l’aller mais cette fois je passe aussi par le coin de porto bello et bombinhas qui présente des plages et des lieux vraiment magnifique qui sont à voir. Enfin retour sur florianopolis et cette fois c’est partis pour rechercher un petit boulot!!!

Allez comme d’hab voici plusieurs photos de ce petit périple et une bonne vidéo récap :

 

 

Les canyons de Cambara do sul

Alors un article sur un des lieux que j’ai pour l’instant le plus kiffer depuis le début de mon aventure! Un lieu magnifique, en pleine nature, ce sont les canyons des Serras Geral dans le sud du brésil près de Cambara Do sul. Attention on va en prendre plein la gueule!!

Donc après avoir rejoint la ville de Praia grande je décide de laisser une grosse partie de mes affaires et de partir avec le minimum pour rejoindre les canyons car la route s’annonce très très dur et je peux vous dire qu’elle le sera cette putain de route de malade. J’ai vraiment cru en mourir!

En gros je décide de partir avec ma tente, de quoi dormir au chaud et un peu de fringue et hop go avec fifi la bicy direction les canyons! Mais avant d’y arriver il va falloir grimper, grimper, grimper et re grimper pour passer de 40m d’altitude à plus de 1000m en 20km de route. Euh quand je dis route attendez vous plus à un chemin de cailloux et de pierres donc encore plus horrible à monter avec le vélo et ceux pendant 20km non stop!!!

Je peux vous dire que j’en ai jamais autant en chier que cette fois là avec mon vélo et ceux juste pour atteindre le premier canyons, le canyon Itaimbezinho. De lá, faut payer 15 real (environ 4e) pour accéder au parc et aller voir le canyon qui offre une vue et un panorama magnifique! Du canyon, je reprend le vélo pour rejoindre la ville de Cambara do sul puis étant complètement mort je bivouac en tente à côté d’un camping où je rencontre un groupe de motard qui vont bien m’aider ici en me filant à manger et à boire pendant les jours que je vais rester, un groupe vraiment bien cool avec qui je vais bien sympathiser!

A environ 20km à l’est de Cambara do sul se trouve un autre canyon accessible aussi au public et cette fois gratuit, le canyon fortaleza. La route est quand même mieux en tout cas sur les 12 premiers km c’est goudronné donc plus facile à rouler! Après ça se gatte un peu mais ça reste correct, et on accède après 4km de chemin au canyon fortaleza qui est aussi énorme à voir. Moi j’ai eu quelques soucis sur la route à cause du pédalier qui commençait à souffrir et un départ bien tardif suite à une soirée un peu trop tardive et arrosé!! Pour info, il est possible de camper á côté de l’entrée du parc en demandant aux gardes. Les 2 canyons proposent vraiment un panorama magnifique et naturel, c’est l’un des lieux qui m’a le plus marquer pour le moment!

Allez sans plus attendre voici des photos et surtout une vidéo de tout ce petit périple qui m’aura fait suer mais qui en valait largement le coup :

Et une magnifique vidéo des canyons, à voir absolument!!

Après les canyons je reprend la roiute jusque praia grande pour continuer la suite de la route jusque florianopolis.

De Porto Alegre à Florianopolis

Alors après avoir gambader et trainailler sur Porto Alegre cette fois je reprend fifi la bicy pour un bon trajet d’environ 450km jusque florianopolis. Je commence tout d’abord par une étape bien tranquille de 70km pour rejoindre la ville de capivari do sul et ma famille de couch pour la nuit, un trajet nickel sans trop de soucis à part le début où après 10km je m’aperçoit que mes freins arrière reste bloquer sur la jante donc bien sur la vitesse s’en est ressenti, un petit réglage et hop c’est repartis!! Après l’étape sur capivari je reprend la route pour une petite 50aine de km jusque Osorio rejoindre mes hõte pour un petit week-end où j’en profite pour apprendre un peu le percing et le tatoo avec juba ma couch sur osorio! La route est vraiment nickel et on arrive sur des champs de éolienne avec des petites montagnes en fond de paysages!

Après osorio je reprend le vélo pour rejoindre la ville de imbé qui est juste  au début de la côte atlantique. Un petit trajet de 30km bien rapide et sans difficulté sur cette portion. Imbé est une petite station balnéaire avec une petite plage sympa et surtout on peut assister à une scène assez particulière au niveau de la cale entre la fin de la rivière et le début de l’océan. Ici vous pouvez voir la pêche collaborative avec les dauphins, un phénomène quasi unique (possible de le voir aussi à laguna une ville un peu plus au nord) : En gros, les hommes pèchent avec les dauphins, les dauphins dans l’eau montrent leur tête et la secoue pour indiquer aux pécheurs en face que les poissons arrivent sur eux. Alors les pécheurs envoient leurs filets et ramassent un peu de poissons, les poissons qui auront rebrousser chemins se font attraper alors par le dauphin. Une sorte de lien unis pour ce moment les pécheurs et les dauphins, un moment d’humilité qui fait du bien à voir même si ça peut sembler assez banale!

Voici une petite vidéo pour vous montrer cela en image :

Après imbé me voila repartis pour environ 70km jusque la peitite ville de tres cachoeiras, un trajet quasi qu’en bord de côte avec un peu de vent de face ce qui me fait un peu trainer sur la route. Par contre un truc qui m’a un peu frapper c’est sur le long de la route vous allez passer par des villes fantômes mais quand je dis fantôme c’est vraiment cela. En fait ce sont des villes juste pour les vacanciers pendant l’été. C’est assez hallucinant, le plus frappant est la ville de capão da canoa, là vous allez avoir des grandes tours et barres d’immeubles mais pas un habitants!! Tous les volets et portes sont fermés en attendant les habitants pour l’été. J’ai vraiment halluciner de voir à quel point on pouvait juste former une ville entière qui doit compter au moins 50 à 70.000 habitants l’été devenir un lieu quasi désert le restant de l’année.

Bref j’arrive donc sans trop de mal chez mon nouveau couch pour une soirée dégustation de bière locale artisanale (ah ça j’aime comme soirée!!!) puis je reprend le vélo sans trop trainer vers la prochaine destination torres à environ 30km et avec le vent dans le dos je réalise l’une de mes plus grosses moyenne depuis le début de ce voyage! A l’origine je voulais laisser mon vélo sur torres et partir en stop vers une ville plus au nord cambara do sul pour aller voir les canyons de la serras geral, lieu magnifique à voir absolument dans le coin. Au final je décide de rester une journée de plus sur torres pour aller voir les falaises et le bord de côte du coin puis je reprend le vélo jusque Praia grande à environ 40km, la dernière ville avant les canyons!

Allez petites photos de la route entre porto alegre et praia grande :

Arrivé sur praia grande je rejoint mon hôte, un guide dans la région qui va me conseiller pour la suite de mon périple et je décide donc de laisser une partie de mes affaires ici et de monter la montagne avec un minimum sur le vélo pour rejoindre les canyons. Mais toute cette partie est expliquer en détail dans l’article des canyons!

Donc après avoir passer quelques jours dans les canyons de cambara do sul et en avoitr pris plein la tête niveau paysage me revoici sur praia grande, après une petite réparation du vélo me voila en selle pour 60km sans problème jusque la ville de Ararangua puis me voilà repartis pour 90km jusque Tubaraô mais cette fois la journée aura éte bien plus dure!! Déjà je me tape du vent de pleine face tout le long du trajet, ensuite mon pneu avant qui éclate à 30km de la fin (heureusement je trouve un garage à 200m qui avait un dernier de bonne taille pour mon vélo), mes jambes commencent à me faire mal après ces derniers jours bien intense (surtout le canyon qui m’aura fait bien mal!!), et enfin je finis la route de nuit sans lumière sur la 4 voie avant d’arriver!!! Youhou, en gros une belle journée, heureusement j’arrive à bon port chez mes hôtes avec un bon diner et une bonne soirèe bière!

Le lendemain me voilà repartis mais cette fois pour seulement 40km en longeant au plus près la côte pour rejoindre la ville de imbituba et une petite communautée permaculturelle et enfin me reposer un peu pendant 3 jours!! Cette fois on approche vraiment de florianopolis et les magnifiques plages de l’état de santa catarina!! Sur imbituba vous avez les dunes qui sont sympa à voir, on peut y observer de temps en temps des gens faire du sand surf (Alors j’ai voulu essayer mais j’ai arrêter au bout de 20 minutes à faire que de manger ma face dans le sable!!). J’ai assister aussi à un festival de capoeira à ce moment là qui m’a donné envie de m’y mettre un peu plus, a voir sur l’article capoeira. Après Imbituba j’ai rejoint une amie sur garopaba et visiter ainsi les magnifiques plages da rosa et de ferrugem, là ça yest on arrive sur les belles plages brésilienne et c’est vrai qu’elles sont juste magnifique. Sable blanc, eau transparente, fille en string!! Bref le bonheur et je compte bien encore en profiter un peu sur florianopolis mais ceci sera pour un autre article!!

En attendant voici quelques photos entre praia grande et floripa comme on appel florianopolis par ici, ainsi qu’une petite vidéo récap de la route entre porto alegre et florianopolis :

Et la vidéo récap :

 

Gramado, ville suisse

Alors un petit article sur la ville de Gramado qui se situe à environ 100km de Porto Alegre, cette ville est assez connu dans le sud du brésil et beaucoup de gens m’en ont parlé. Je décide de bouger là bas pour aller voir!

Etant donné que la ville se situe dans les montagnes du sud du brésil (serra gaucha) je décide de laisser le vélo sur Porto alegre et de partir en stop, je fais le voyage avec un couple de voyageur (une franco-mexicaine et un brésilien) pour une fois ça va me faire du bien de bouger avec du monde!! Bon quand je dis stop c’est qu’on a tenté le stop mais au final on a pris un train sorte de RER local a 2e pour nous emmener à mi chemin puis après 3-4h de tentative de stop on a laissé tomber et pris un bus jusque Gramado!

Et bam dès qu’on y arrive c’est vrai que ça change d’un coup de style, en gros gramado et sa ville voisine canela font partie de ce que l’on appel la route romantique du sud du brésil. On trouve beaucoup de touristes par ici assez classes, voir un peu bobo d’ailleurs l’éco tourisme est très développé par ici (oui je sais l’amalgame bobo et éco tourisme est un peu abuser mais bon ici ça se pórte assez bien!!).

Gramado présente pas mal d’architecture typique suisse voir allemande, que ce soit dans les batiments, les rues et monuments. Vous trouverez des quantité de magasin de chocolats d’ailleurs, dont un musée du chocolat. Beaucoup de musée se situe dans cette ville mais cette fois j’en ai fais aucun car ils sont assez cher ici et ce sont des musée pour touristes (musée de la voiture, musée du chocolat…). Quand on a débarqués là-bas c’était en plus pile poil le moment du festival de cinéma de gramado. Un festival de cinéma assez connu mais bien sur cela ramène encore plus de touristes bien fortuné! Et ça change grave de ce que j’ai pu voir pour le moment au  brésil, la on sent tout de suite que c’est bien plus secure que les endrois que j’ai fait. Ya beaucoup plus de magasins de luxe aussi! Dans la ville vous trouverez un parc sympa à voir, le parc lago negro qui est vraiment sympa a voir et bien romantique!!! Alors on trouve aussi le parc mini mundo, sorte de parc bien touristique pour aller se balader au milieu de ville et monuments en modèle réduit bref un truc à claquer des tunes pour pas grand choses!!

Bon alors vous me direz mais merde qu’est ce que tu es venu foutre ici surtout que je suis pas un gros fan des trucs attrapes touristes et cette ville s’y rapproche quand même pas mal, bon après l’architecture est vraiment sympa à voir et pendant les fêtes de noel on doit vraiment ressentir l’ambiance de nos noel! Alors moi à la base si j’étais venu ici bon c’était pour aller voir la ville ok mais surtout je voulais aller voir canela et les parcs d’à côté qui présente des paysages magnifique avec cascade et beaucoup de randonnée! Sauf que cette fois pas de pot le temps était vraiment pas en notre faveur, on s’est tapé que du gros brouillard mais bien dense (voir la vidéo en bas de l’article), de la pluie bref un bon gros temps de merde et il était impossible d’aller voir les parcs. Ben on aurait pu mais si c’est pour payer l’entrée du parc et ne rien voir derrière car le brouillard était vraiment énorme, ça ne servait à rien du tout!!

Donc ben on est resté dans la ville, à se balader et on a aussi grave profiter du lieu où on était loger en couchsurfing, un hôtel bien classe avec piscine chauffée et sauna! le pied quoi!!

Donc au final, la ville mérite le coup d’oeil pour sa particularité et son charme bien typique, après faite gaffe car c’est en mode assez bourge et cher quand même. Le festival de cinéma n’aidant pas bien sur courant septembre.

Allez je vous ai quand même fait une petite vidéo et quelques photos :

Et la petite vidéo :

Porto Alegre capitale des gauchos

Alors un peu d’histoire et géo, et oui il en faut un peu quand même! Alors Porto alegre est la capitale de l’état du sud du brésil, le rio grande do sul. Avec ses 1,6 millions d’habitants c’est la 10ème ville du brésil. Pour l’histoire, le rio grande do sul au vu de sa proximité avec l’uruguay a toujours une histoire très proche de son voisin, de plus les habitants sont tous des gauchos avec leurs traditions musicales mais aussi les sports equestres (comme le rodéo ou le lancer de laçot pour attraper les vaches). L’actuel Rio Grande do Sul était constamment sujet à des conflits -jusqu’à des invasions espagnoles- comme la guerre Guaranítique. Pendant longtemps se succédèrent des affrontements avec les Espagnols, les habitants de la région du Rio de la Plata, les bandeirantes et les Indigènes. En 1835 a eu lieu alors une guerre dite la guerre des Farrapos ou révolution Farroupilha, cette guerre est très glorifié par les historiens et les habitants gaucho (on trouve beaucoup de statue et de musée dessus). En gros, pour faire bref cette révolution mena une armée dirigée par un colonel (le colonel faroupilha) à faire la guerre contre le reste du brésil pour avoir l’indépendance du Rio grande do sul. L’état devient donc un pays pendant presque 10 ans sauf que porto alegre est cependant toujours rester fidèle au gouvernement brésilien, l’empereur de l’époaue lui donna alors le titre de : « mui leal e valorosa » (très loyale et valeureuse) qui apparaît dans sa devise.

Bon voilà en gros pour l’histoire du coin, bon sinon moi j’y suis arrivé par les quartiers assez riches du sud afin d’y longer la côte que je vous recommande, en particulier le quartier Ipanema qui est sympa à voir en vélo. Ensuite, me voila sur la route pour rejoindre mon couch en plein centre de la ville mais je décide d’aller faire le tour de la ville pour longer le bord du lac et rejoindre l’ancienne usine électrique qui sert de lieu culturel et d’office du tourisme, le Gasométro.

Je rejoint ensuite le centre et fait un mini tour pour rejoindre la maison de mon hôte. Je décide ensuite de rester un peu par ici et j’en profite pour rencontrer un peu les couchsurfeur et surtout quelques contacts pour des associations. En particulier des contacts pour une asso qui travaille sur l’environnement à florianopolis. Sinon la ville en elle même est bien cadrer et on trouve pas mal de petits párcs et d’endroit assez sympas à voir. Entre autre je conseille vivement la place Alfendega et ses artisants, la place quinze novembre face au mercado publico qui est bien  sur à voir. Le quartier centro avec ses rues piétonne. La place deodoro avec sa cathédrale, le théatre de la ville (theatro sao pedro), le palais piratini et le musée julio de castillhos. D’ailleurs niveau musée comme d’hab en amérique du sud, j’ai été déçu (je crois que je vais arrêter de tenter les musées ici) rien de vraiment top, en particulier musée d’art (2 salles avec 3 tableaux et voila bam on a un musée!!!). A la rigueur vous trouverez la casa de la cultura mario quintana (du nom d’un poête célèbre au brésil) ou le musée de l’arsenal militaire qui peut vous occuper une petite heure en vous baladant en ville et c’est gratuit (heureusement d’ailleurs!).

2 parcs que j’ai trouvé vraiment sympa pour se balader et se poser un peu dans cette ville, le parc faroupillha (ou anciennement parque da redençao), parc d’environ 40 hectare avec petits lacs, monuments divers, fontaine, et divers petits jardins. Et  le parque Moinhos de Vento, Le « Parcão » (le « Grand parc »), nom sous lequel le connaissent aussi les portalegrenses, couvre 11,5 hectares, avec une cascade, un petit lac, une réplique de moulin à vent. J’ai vraiment aimé me balader dans ses 2 parcs surtout si il fait chaud, les coins d’ombres et banc sont bien sympa pour se rafraichir un peu!

Bon et pour sortir vous me direz, alors en gros c’est assez simple ya le quartier cidade baixa qui compte vraiment le plus de bar et lieux pour s’éclater un peu. Entre autre la rue republica et la rue générale lima e silva. Vous trouverez dans ces rues plusieurs bars qui propsoent des happy hour vraiment pas mal (en gros pour 15e vous avez bières illimité pendant 2-3h), n’oublier pas votre passeport ou carte d’identité pour rentrer (j’en ai fait les frais et pas moyen de négocier sans le sésam!!). Sinon vous trouverez aussi quelques bars vraiment sympa dont enfin des vrais bars à bières et ça c’est cool car c’est assez rare dans la rue padre chagas! Moi je conseille vraiment d’aller s’y attarder un soir en week-end et d’aller se boire une bonne bière dans un des pubs de la rue.

Au final, Porto alegre m’a plutôt plu ben c’est plus les rencontres que j’ai pu y faire, même si la ville présente un certain charme mais sans en faire un must à voir c’est clair.Entre temps, j’en profite pour aller en stop voir la ville de Gramado qui est à environ 100 km de là et que beaucoup de gens m’ont parler. J’en parle dans l’article sur gramado.

Je reste quand même quasi 2 semaines à Porto Alegre car le temps était vraiment moyen pour reprendre la route j’ai donc du attendre un peu puis j’ai repris le vélo pour aller rejoindre la côte et foncer vers florianopolis. Voici quelques photos de la ville et du coin de porto alegre et une mini vidéo de quelques coins de la ville :

Et la mini vidéo (vraiment mini pour une fois!) :

Bilan de l’Uruguay

Alors ça yest je me motiv pour vous faire un bilan de mon périple en Uruguay, ayant passer environ 3mois dans le pays, j’ai pu en faire bien le tour car faut se l’avouer l’uruguay est un tout petit pays!

Ce pays environ 4 fois plus petit que la france, compte 3,5 millions d’habitants, c’est l’un des pays les plus petits du continent. Entouré par ses 2 gros voisins, l’argentine et le brésil. Il doit son nom au fleuve Uruguay – « rivière des oiseaux peints », en guarani – qui constitue sa frontière occidentale. L’uruguay est considéré par beaucoup comme étant une oasis pacifique en amérique du sud, et je dois avouer que j’ai été séduit par le charme et la tranquilité de ce pays!

Il faut bien se rendre compte que quand je suis arrivé en amérique du sud je ne pensais pas du tout aller en premier en uruguay, à vrai dire je connaissais même très peu ce pays voir pas du tout. Suite à un changement de direction de mon voyage pour des raisons de visas et de temps de route, me voilà embarquer par ce pays assez méconnu au final comparé à ces voisins!

Et bam la première choses qui m’a surpris en arrivant là bas c’est cette impression de tranquilité, de oisiveté ambiante! Un truc de fou, les villes sont si calmes voir trop dès fois, vous souhaiter aller boire une bière dans un bar le soir ben armez vous de courage! Ce qui faut bien se rendre compte c’est que les villes sont assez petites dans l’ensemble étant donné que sa population est de 3,5 millions et quasi la moitié se trouve sur montévidéo de plusquasi toutes les universités sont sur la capitale! Donc ben il reste plus grand choses pour le reste du páys, on trouve alors beaucoup de villes de 20-30,000 habitants environs! Et franchement ça fait du bien de se trouver dans un pays à taille humaine! Les gens sont si accueillant, si tranquille! Je peux vous dire que à aucun moment je me suis senti en danger ou en insécurité. De plus, c’est l’un des pays voir le pays le plus stable politiquement et économiquement! Enfin, l’uruguay est plutôt en avance sur certains points sociales comme le mariage homosexuel (premier pays d’amérique du sud à avoir accorder le droit au mariage des homosexuels), la légalisation du canabis (Le pays contrôle la vente et le prix et il est possible d’avoir 300g par an de sa propre récolte), l’accès au technologie avec le don pour chaque élèves du pays un ordinateur portable, les écoles sont toutes pourvu de wifi gratuit pour tous!

Je ne dirais pas que l’on ne trouve pas de pauvreté car si comme partout yen a et surtout autour de montévidéo ou dans le nord du pays mais dans l’ensemble on sent que les gens s’en sortent mieux. Bon le coût de la vie est relativement plus cher que ses voisins mais on reste à environ 10-15% moins cher qu’en france. Sauf pour le sud du pays et en particulier la zone de piriapolis et punta del este qui est le st-trop de l’amérique du sud donc très très cher!

Un truc aussi qui m’a un peu surpris et qui est logique vu le nombre d’habitants c’est cette impression de vide, surtout dans le nord et l’intérieur du pays car vous aller trouver des zones sur des centaines de km sans un village ou une bourgade, que dalle!!! Juste des champs à perte de vue, c’est assez troublant surtout quand on voyage en vélo comme moi!

Alors donc ce que j’ai kiffer et que je recommande en Uruguay :

Tout d’abord d’aller au contact des gens, n’hésiter pas à aller leur parler, vous verrez leur sens de l’hospitalité et de gentillesse! C’est un peuple de migration donc vous trouverez toutes les cultures (france, italie, allemande, suisse…)

Ensuite les lieux que j’ai kiffer, il ya la côte le long du rio uruguay et ses petits villages si tranquille et qui ont beaucoup de charme. Colonia del sacramento qui reste une jolie ville à visiter. Montévidéo qui reste pour moi la capitale la plus tranquille que je connaisse. Cabo polonio et le parque santa teresa, 2 lieux magnifique le long de la côte sud. Villa serrana et les sierras d’uruguay. Et enfin mon top la quebrada de los cuervos qui avec le parque santa teresa reste dans mon top d’uruguay!!

Et bien-sur comme pour tout bilan les choses que j’ai pas aimé en Uruguay : Le nord du pays et en particulier la ville d’Artigas. Une ville assez moche ou il ya que dalle à faire! Impossible de trouver un endroit sympa pour aller discuter avec les jeunes du coin passer 20h!

La zone de punta del este et piriapolis, alors oui ok les plages sont assez belles, les lieux change de ce que l’on peut voir en uruguay mais je le répète voir des stations balnéaires avec des gros immeubles de partout remplis de bourges et de jet-set, de voitures de luxes et de club a la ibiza pour moi c’est vraiment pas du tout mon délire!!

Ensuite, une ville qui m’a un peu déçu car on me disait que c’était top et super beau, c’est punta del diablo. Ouaich bon j’y suis allé en hiver aussi donc ok on peut moins profiter des plages et ça bouge beaucoup moins car faut se dire que ça passe de 1,000 habitants à plus de 15,000 en été. Mais bon je n’ai pas eu de coup de foudre pour ce coin à part le parque santa teresa qui se trouve juste á cõté.

Enfin, un truc qui m’a légèrement souler en uruguay et qui est lier au final à sa tranquillité c’est que justement, c’est un peu trop tranquille pour moi!! Pour ceux qui me connaissent, vous avez comment j’aime bouger, voir du monde, aller boire un coup avec les potes, finir la nuit autour d’une guitare ou de musique. Bref le monde culturel et de la nuit a beaucoup d’importance pour moi or en uruguay à part à montévidéo ben on reste méga soft!! et j’avoue que dès fois ça m’a beaucoup peser, bon heureusement on peut trouver de belles surprises comme l’assos after feria à durazno qui organise des concerts et soirée en mode alternatif sur durazno !

Voila pour ce petit bilan sur l’uruguay, comme vous l’aurez compris j’ai été très agréablement surpris de ce pays. J’y ai rencontré des gens, une culture vraiment attachante. Certes on est pas dépayser à tous les coins du pays mais on trouve quelques petits endroits qui vous feront rêver!

La quebrada de los cuervos

Allez un petit article sur un des dernier lieu que j’ai fait en uruguay et quelle lieu!! Ya des endroits comme ça qui vous laisse sans voix et qui vous tombe dessus un peu par hasard! En gros avant de quitter l’uruguay j’avais vu sur une carte qu’il y avait un peu plus dans le nord une quebrada. La quebrada de los cuervos!!

Ni une ni deux, je décide d’aller y faire un tour, et ben je regrette pas. Par contre cette fois j’ai rejoins treinta y tres la ville ã côté en bus de chuy (environ  aller avec le bus et le vélo km de la ville!) avec le vélo en soute car je commençais à saturer du vélo! J’arrive à treinta y tres, une petite ville de 30,000 habitants un peu plus dans le nord du pays dans la région du même nom. Je débarque chez alejandro, pour me poser 2 jours puis je décolle en vélo vers la quebrada qui est à environ 40km de la ville. En bus c’est assez galère pour y aller car le bus vous dépose à 25km de la quebrada et à vrai dire en vélo j’ai aussi bien lutter car ça monte quand même pas mal! On passe de 20m d’alt à 300m en 10km donc vous vous douter que ça grimpe bien sec! Donc j’arrive bien en sueur à l’entrée du parc et là le gars me dit que l’entrée est payante ainsi que le camping alors que le bureau du tourisme à la mairie m’avait dis le contraire et que je n’avais aucun pesos avec moi!!! Je gueule donc un coup car un peu en mode vénère surtout que le gars me dit qu’en plus le parc est fermé le lendemain car en hiver ils ferment les portes du lundi au jeudi. What, je viens de me taper 200km  exprès pour ce parc et on me dit qu’en gros j’ai juste la fin de journée dedans et qu’en plus je dois payer mais c’est mort!!! Après avoir criser un bon coup et fais mon français comme y faut, j’arrive à rentrer gratos et une nuit camping gratuite aussi, non mais!!

Je fonce direct vers le chemin de randonnée car le coucher de soleil arrivant, je n’ai pas des masses de temps pour faire le chemin de 3km dans les quebrada. J’arrive à une sorte de mirador en bois et là bam j’en prend plein la gueule. L’endroit est magnifique, juste énorme avec les rapaces au dessus de la têtes et des oiseaux colorés de partout! Une petite rivière en bas des gorges est visible, je fonce donc sur le chemin et rejoins la rivière puis continue le chemin sur ces 3km. Un chemin magnifique mais j’ai juste finis avec la nuit autour de moi et bien sur sans aucune lumière!! Heureusement j’ai pu trouver la fin du chemin et rejoindre le vélo puis aller me poser pour la nuit!!

Le chemin du retour ã treinta y tres a éte bien plus rapide, voici pour vos yeux quelques photos de ce lieux qui a été une putain de surprise et d’une beauté juste énorme :

Et en plus vous avait le droit à une magnifique vidéo :

Le Parque Santa Tereza

Alors voila un petit article pour vous parler d’un des parc et des endoits que j’ai préféré en Uruguay, on m’en avait parlé depuis le début où j’étais arriver en uruguay. Ce parc protégé se situe juste à côté de punta del diablo et est un lieu assez touristique en uruguay l’été, moi j’y suis allé  en hiver c’était bien plus tranquille, et c’est pas plus mal!

On peut y accéder par un petit chemin bord de plage (à pied ou en vélo seulement) à partir de punta del diablo, l’entrée est gratuite et on trouve quelques magasins et restau mais seulement ouvert en éte. Pour dormir, il ya plusieurs cabanas (sorte de gites), hotel et sinon des zones de camping (avec de eau et elec) sont prévus. Ces zones sont payantes normalement mais moi je n’ai vu personne pendant les 2 jours et donc je n’ai rien payer!!

Le parc comprend plusieurs petit chemins qui sont vraiment magnifique border de palmier. Beaucoup d’oiseaux sont observables, de plantes diverses… On trouve une sorte de petit bourg avec sa cascade, un petit musée et un centre touristique. Ensuite ya plusieurs plages que je conseille vraiment. Moi j’ai adoré m’y balader en solo, en hiver c’était vraiment tranquille et le coin  est juste magnifique. Au bout de la plage on accède à une zone appeler le cerro verde où on peut y voir des tortues marines de ocotobre a janvier si je me souviens bien.

Ce parc a été pour moi un lieu vraiment unique, magnifique avec ses oiseaux et ses arbres. J’y ai passer 3 jours en dormant 2 nuits en tente et j’ai vraiment adoré cette endroit. On trouve aussi une petit forteresse (fortaleza santa tereza) au bout du parc car avant c’était un bastion de défense avec la frontère du brésil qui est juste à côté.

Voici des photos du coin et une vidéo du parc :

Et la petite vidéo a voir absolument!! :