Sur la route de la pampa, de cordoba à Colon

Allez cette fois c’est le grand départ avec fifi la bicy, le vélo est prêt, la tente est là donc c’est partis!! La route sera direct de carlos paz à colon en passant par santa fe et parana, j’ai donc pris la ruta 19 et la 18!

12754876_1152561411435346_913153168_o
Et c’est partis pour plus de 600km, à travers la pampa!

Donc tout d’abord de carlos paz à cordoba, une petite 30aine de km sur la route qui longe l’autoroute, la collectora (à Carlos paz, au bout de la ville au niveau de la station ypf prendre la route qui longe la station puis première à gauche). Arriver à Cordoba, je prend alors la ruta 19 qui traverse la pampa pour rejoindre l’ouest de l’argentine!

Alors que dire de la ruta 19, ben pas grand chose à dire!! On à affaire à une bonne nationale où le trafic est complètement ouf! Les camions vous rasant à 50cm du vélo, les voitures ne sont pas mieux et roulent à toute vitesse! Malheureusement pour vous, ben vous n’avez pas le choix car ya pas d’autre route jusque Santa Fe! A la rigueur de temps en temps vous pourrez prendre le chemin de terre qui longe la nationale mais cela devient vite pénible (présence de beaucoup d’eau et on roule bien moins vite!), heureusement après San Francisco ça devient une autovista (une sorte de 4 voie) donc les voitures pourront vous doubler sans trop vous frôler! Niveau paysage, vous entrez en plein dans la pampa du nord donc attendez vous à en prendre plein la vue, du champs, du champs, du champs, ah une maison, et du champs!! Bienvenues chez géant vert et monsanto! Vous vouliez de la campagne bien plate et bien rectiligne, là vous serez servis! Niveau relief on peut pas faire plus plat et plus monotone pendant 350km, vous aurez le même paysage avec tous les 20 km env un petit village histoire de changer un peu!

Pour compagnie, vous aurez le droit à des hordes de libellules et oh joie de moustiques! Et oui, la région est remplit de marai ou de zones d’eaux! Donc, vous allez bouffer du moustique comme jamais vous en avez bouffer, sérieusement j’ai fait un voyage de 4 mois en inde pendant la mousson et ben ici j’ai été bien plus bouffer que la bàs! Imaginer qu’à chaque arrêt/petite pause une armada d’au moins 20 moustiques viennent vous bouffer tel des vampires affamés! Donc seule solution, le répulsif à moustique bien chimique et bien toxique! Autre petits inconvénients pour moi, la chaleur est juste pesante un truc de malade! Comme je fais ce trajet en plein été avec ses 40-45deg en vélo c’est pas facile du tout!

Bref, avec vos nouveaux compagnons de route ils faut aussi songer à trouver où dormir! C’est bien joli la pampa mais pour dormir ben faut bien gérer son coup car vous trouverez que de temps en temps un petit coin d’arbre pour planter votre tente sans devoir mettre les pieds dans l’eau!

DCIM102GOPRO
Petit coin d’arbre à 25m de la route, ça fait l’affaire!

Sinon autre solution, vous arrêtez dans les quelques villages que vous trouverez pour demander aux gens un petit coin de pelouse! D’ailleurs dans le petit village « La Francia » dirigez vous vers le fond du village à la station service, derrière vous trouverez un petit bois qui sera parfait pour planter la tente!

DCIM102GOPRO
Le petit village La Francia créer par des français (si; si je vous jure!)

Arriver sur San Francisco (petite ville tranquille d’étape!), vous pourrez enfin trouver une connexion internet avec ordi (vous inquietez pas pour ceux qui sont équipés, vous trouverez des connexions wifi à chaque village) sinon aller à la bibliothèque de San Francisco pour un accès gratuit au net! Ensuite de San Francisco jusque Santa Fe ben on reprend la même chose! Ya des moments où j’avais l’impression de rouler en boucle tellement le décor est tout le temps le même, t’as l’impression que le champs n’en finis jamais sur des km et des km! Heureusement que les gens rencontrés sont juste magnifique, c’est un peu ça la force de l’argentine aussi! Ce sont ses habitants, ils sont si généreux et accueillants! N’hésitez pas à vous arrétez dans les stations services que vous verrez et partager un petit maté avec le serveur de la station ou un routier! Vous ferez de vrais rencontres et vous pourrez parler de la culture du coin, de musique, de la corruption politique!!

Revenons en à la route! Après vous êtes bien marrer avec vos compagnons les moustiques, vous avoir gratter jusqu’au sang et vu tellement chqmps de mais que vous en rêverez encore pendant 1 semaine! Vous voilà arriver à Santa Fé capitale de la province du même nom, une ville d’environ 500.000 habitants au style très coloniale! Vous pourrez d’aiileurs trouver un cyber (j’ai galérer pendant plus d’1h30 à trouver un cyber quand même!) dans le centre commercial shopping recoleta!

DCIM102GOPRO
Entrée de la Santa fé et le rio parana
DCIM102GOPRO
Maison gouvernementale à Santa Fé

La ville est assez sympa à visiter et bien ani,er le soir surtout dans le quartier de la recoleta où les étudiants se réunissent dans les bars faire la chouille jusque pas d’heures! Sinon, vous pouvez aller vous balader au bord du Rio parana qui donne un certains charme à la ville qui m’a fait penser à la marche des anglais à Nice!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après Santa-Fé direction la ville voisine de l’autre côté du rio parana, la ville de Parana! Pour cela vous devrez empruntez le tunnel Raùl Uranga (le plus grand tunnel d’amérique du sud) long de 3km, pour info on ne peut pas le prendre en vélo, pour cela demander aux cabines qu’on vous emmène avec la camionette de service (gratuit!).

Parana est la capitale de la province « entre 2 rios », c’est une ville vraiment très agréable et d’une tranquilité déconcertante! On se dit même que ce n’est pas une grande ville! Le bord du rio est rempli de parc où il est si bon de flaner puis le centre de la ville sur un promontoire est vraiment tout aussi agréable à arpenter! Une rue principale piétonnière avec ses quelques magasins rejoint la place principale et une cathédrale d’architecture baroque! Vous pourrez quelques petits musée gratuits plutôt sympa dont le ,usée des beaux arts ou le plus de sciences naturelles, je déconseille le musée d’histoire de entre 2 rios qui n’apporte vraiment rien de spécial.

Après cette halte bien sympatique sur parana j’ai repris le vélo pour foncer en direction de Villaguay, 160km en 2 jours et cette fois le paysage change un peu! Déjà on rentre sur une route avec moins de trafic, un peu plus vallonés ce qui me va à ravir au final, moins de champs mais toujours autant de marais! Vous trouverez très peu de village mais il y aura toujours une petite maison, église, arrêt de bus pour vous donner un peu d’ombre ou vous apporter de l’eau! D’aileurs pour dormir à la station service de Las Tunas vous trouverez un petit coin d’herbe pour poser une tente! Bon par contre, vous aurez toujours autant de moustique à venir vous tenir compagnie, qu’est ce que vous croyer de la chair fraiche ils vont pas vous lacher comme ça!

 

Arriver ensuite à Villaguay, petite ville sans trop d’intérêt mais qui m’a permi de me reposer un peu avec un hotêl à seulement 100 pesos la nuit (6€) on ne refuse pas! L’hôtel est le continental sur la rue mittre à côté d’une petite église, vous aurez droità une petite chambre avec lit simple et lavabo, salle de bain spartiate commune mais vu le prix on va pas refuser!! Là je devais repartir dès le lendemain mais une tempête m’a obliger à décaler le départ d’une journée!!

Ensuite direction Colon à la frontière avec l’Uruguay, c’est l’un des 3 passages possible pour accéder en Uruguay de l’Argentine! Colon est une ville qui a été fondé par le général Urquiza, un des personnages historique de l’histoire d’argentine (Promis dès que j’aurais la motivation je vous ferais un petit topo de l’histoire de l’argentine!), ce général étant aussi un franc-maçon et ai,ant tout particulièrtement Christophe colomb il donna ainsi la ville Colon! C’est une agréable ville frontalière où les argentins et en particulier ceux des grandes villes aiment venir y passer leurs vacances, on trouve ainsi envrion 10km de plage ainsi que des termes. On compte pas mal de termes dans la région, dù à des puits de 1500m de profondeur pour l’exploitation aquifère, voici quelques photos de la ville :

Tout proche de la ville de Colon, vous trouverez le magnifique parc national El palmar. Voir l’article sur le parc, ici. Après Colon, direction le pont international General José Gervasio Artiga et la frontière avec l’Uriguay! La suite du voyage dans la partie Uruguay!!

DCIM102GOPRO

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s